Sélectionner une page

Le cancer de la prostate figure parmi les principales causes de décès en France. Malgré l’apparition de traitements novateurs permettant de la guérir quand elle est détectée très tôt, cette maladie touche encore un grand nombre d’hommes chaque année. Pour la prévenir, vous pouvez intégrer un certain nombre d’aliments dans votre régime alimentaire quotidien. Jean-Pierre Giolitto vous les présente aujourd’hui.

Tomates

La tomate est un légume antioxydant. Il comprend notamment une matière appelée lycopène, très bénéfique pour votre santé. Les chercheurs pensent qu’un régime alimentaire riche en lycopène permet la réduction tangible du risque de développer un cancer de la prostate. Cela est dû au fait que le lycopène diminue les dommages subies par les cellules. Il ralentit ainsi la production des cellules cancéreuses.

Brocoli

Le brocoli est un légume composé de diverses composantes qui contribuent à la protection contre des formes différentes de cancer.

Des études ont pu établir le rapport entre une consommation régulière de ce légume et la réduction de risques d’avoir un cancer de la prostate. La nature de ce lien n’a pas encore pu être identifiée, mais les chercheurs pensent qu’il résulte de la présence de certains composés phytochimiques (exemple : le sulforaphane). Ces composés se chargent de tuer les cellules cancéreuses et protègent les cellules normales se trouvant autour de la prostate.

Jus de grenade

La grenade est un fruit remarquablement riche en antioxydants. Le jus de grenade a la réputation d’être un super fruit en raison de sa forte teneur en antioxydants. Les antioxydants peuvent aider à prévenir les maladies chroniques liées au stress oxydatif.

Des études précisent notamment que le jus de grenade et certains de ses composants bioactifs peuvent contribuer à inhiber la prolifération des cellules cancéreuses de la prostate.

Découvrez ci-dessous un article du docteur Jean-Pierre Giolitto concernant le polype de la vessie :

https://www.publi-news.fr/jean-pierre-giolitto-nous-explique-le-polype-de-la-vessie.html