Sélectionner une page

Depuis l’apparition des plateformes de streaming comme Netflix, Disney+ ou Amazon Prime, les professionnels du cinéma ont tiré une sonnette d’alarme, prédisant que ces plateformes allait signer l’arrêt de mort des salles de cinéma et de l’industrie cinématographique dans sa globalité.

Professionnels du cinéma : ont-ils vraiment raison de s’inquiéter ?

En voyant arriver les plateformes de streaming, les professionnels du cinéma avaient peur que celles-ci ne provoquent de nouvelles habitudes de consommation chez le public cinéphile, et que celui-ci boude définitivement les salles obscures. Au départ, certaines de ces inquiétudes se sont avérées justes, puisque le taux de fréquentation a quelque peu baissé. Mais au fil des années, aller au ciné pour voir un bon film est redevenu l’une des activités préférées des consommateurs. D’ailleurs, même après la fermeture des salles de cinéma, causée par la pandémie du Covid-19, il tardait au public d’y revenir encore une fois.

Streaming/industrie cinématographique : une alliance est vraiment possible

Les plateformes de streaming et l’industrie cinématographique peuvent travailler ensemble pour offrir au public une expérience optimale. D’ailleurs plusieurs grosses productions américaines choisissent de sortir désormais de manière simultanée dans les salles de cinéma et sur les plateformes de streaming. L’inverse est également possible, puisque des films produits par Netflix ou Amazon par exemple peuvent sortir en ciné (exemple : The Irishman, le dernier film de Martin Scorsese).
Certaines plateformes naissantes comme Chipstime offrent un soutien de taille aux films indépendants en les publiant sur sa plateforme et donc en les mettant en avant. Encore une fois, c’est la preuve que l’industrie du streaming n’est pas l’ennemi du cinéma, mais plutôt un allié sur lequel il est possible de se reposer. Cette association peut produire de belles choses, profitables aux deux côtés.